Your browser does not support JavaScript!
restaurer les menus
L'église de Billé

L'église Saint-Médard

Vue d'ensemble Vue d'Ensemble Historique Historique Intérieur Intérieur Retable central Retable central Chapelles Chapelles

Baptistère et mobilier Baptistère et mobilier Vitraux et statuaire Vitraux et statuaire Clocher Clocher En conclusion En conclusion

Les vitraux

TTous les vitraux sont du XIXème siècle. Les quatre du haut sont de Lecomte et Collin et datent de 1889 et 1893; les cinq du bas sont de Clamens d’Angers et datent de 1897.
Outre les vitraux figurés dans les chapelles, représentant, dans celle de gauche, Saint Pierre et Saint Paul, et dans celle de droite, Sainte Thérèse et Saint Louis, trois sont ornés de blasons qui montrent la succession des archevêques de Rennes avec en rouge, les cardinaux.

La statuaire

PPour ce qui concerne les statues, le grand Christ en Croix est une œuvre un peu lourde mais avec un visage très digne. En plâtre dur, il semble dater du début du XIXème siècle. Autrefois suspendu devant la poutre à l'entrée du chœur, il a trouvé sa place au centre de la nef face à une statue de sainte Anne avec la Vierge. Curieusement, la jeune Marie y est représentée en train de déchiffrer l’Écriture composée de lettres en alphabet romain.
Une statue du Sacré-Cœur et de Saint Jean-Baptiste, ainsi que deux anges adorateurs furent achetés en 1905. Ces statues ont été placées dans le chœur. Les deux anges ont été disposés de part et d'autre du maître-autel.

Une statue de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus fut offerte par les paroissiens et bénite par Monseigneur Pierre Sourdin, natif de Billé et curé-doyen de Saint-Léonard de Fougères, le 29 novembre 1925. Elle n'est plus dans l'église. Au bas de la nef, se trouve une statue de Jeanne d’Arc près de laquelle sont exposés un portrait de Monseigneur François Serrand et les médailles de ses décorations de la Grande Guerre, offerts par un de ses petits-neveux. Sur un des piliers du narthex, près des fonts baptismaux, est placée une statue de Sainte Germaine.

Deux plaques commémoratives furent placées dans l’église: l'une d'elle dédiée aux victimes de la Grande Guerre et l'autre à la mémoire de Monseigneur François Serrand, évêque de Saint-Brieuc et enfant de Billé. À l'origine, elles étaient situés sur les murs de chaque côté du centre de la nef et ont été transférées au bas de l’église lors de la restauration.

dernière mise à jour de cette page le 24/08/2020 à 11:20:00