restaurer les menus
Statistiques sur Billé en 1844

Statistiques: Billé en 1844

Population

AAu milieu du XIXème siècle, la commune comptait 1184 habitants. La population n'avait guère varié depuis le siècle précédent (1200 habitants en 1776). On comptait 287 ménages dont 44 occupaient le bourg. Les autres étaient répartis dans 70 villages. 318 maisons étaient répertoriées à Billé. Les écoles enseignent à 32 filles et 45 garçons.

Agriculture et élevage

LLes 1700 hectares de la superficie de Billé étaient répartis de la façon suivante:

répartition des terres
La partie gauche du graphique représente les terres agricoles alors que le rectangle de droite montre les surfaces restantes. Toutes les superficies sont indiquées en hectares. Il restait, en 1844, 126 hectares de landes et seulement 6 hectares de bois. La plus grande partie (plus de 70%) des sols étaient cultivés.

Nous ne disposons pas de statistiques concernant les cultures mais il y a tout lieu de penser que, comme dans l'ensemble de l'arrondissement de Fougères, le sarrasin (le câraou) occupait une place très importante. Il y avait en outre du blé et de l'avoine. Le trèfle (la teurmaïne) prenait de plus en plus d'importance depuis le début du siècle et la pomme de terre commençait à se développer. Il est à noter que la culture de l'ajonc et du genêt, utilisés comme fourrage, était encore pratiquée, mais menacée par celle du trèfle.

La surface moyenne des fermes était de 5,3 hectares par propriétaire. Les parcelles, 0,43 hectares en moyenne, ne dépassaient que rarement un journal (un demi-hectare). En plus d'être encombrées de pommiers et de poiriers, elles étaient entourées de haies plantées de chênes et de châtaigniers, ce qui n'était pas favorable aux rendements.

Le cheptel se composait de 1554 bêtes à viande, dont 975 bovins, et 273 équidés qui se répartissaient comme suit:

vaches500 chevaux13
élèves325 juments140
bœufs150 élèves120
bêtes à laine176   
porcs303   

Transports et attelages

IIl y avait bien peu de routes: seulement 3 kilomètres de voies royales, ce qui correspond à la traversée de Billé par à l'actuelle départementale 179, et 12 kilomètres de voies vicinales.

Comme de nos jours, l'importance des 97 véhicules recensés dans la commune se mesurait en chevaux. Il n'y avait qu'un seul attelage avec huit bêtes de traits. D'autres voitures en comportaient six (19 voitures), quatre (20) ou trois (4). Toutefois plus de la moité (53) étaient attelées avec un ou deux chevaux.

Histoire Patrimoine Gens de Billé

Parcourir toutes les pages du site pour retrouver un nom de famille