Your browser does not support JavaScript!
restaurer les menus
Familles de meuniers

Moulins, meuniers et meunières

Moulin du Pont de Billé Moulin du Pont de Billé Moulin de Mésauboin Moulin de Mésauboin Moulin de la Loirie Moulin de la Loirie Moulin de Guéret Moulin de Guéret
Familles de meuniers Familles de meuniers

Familles de meuniers

Ferré

Les Ferré étaient une famille de meuniers rencontrée fréquemment dans la région à partir du début du XVIIIème siècle. Le couple le plus ancien connu vivait à La Chapelle-Erbrée. Rien ne permet d'affirmer que François Ferré et Perrine Cordonnier étaient meuniers, mais leur fils André l'était assurémént à Châtillon-en-Vendelais, Romagné et Saint-Christophe.

Ferron

Les deux branches de meunières Ferron étaient réunies par des grands-parents Guillard de Saint-Christophe-des-Bois. Il n'y a pas de raison de penser que les Guillard ou les Ferron étaient des meuniers mais les filles s'unirent à des meuniers des familles Gasdebois et Gentilhomme.

Gasdebois

Le nom GasdeboisGastebois est répandu dans le Pays de Fougères. Près de 200 mariages y sont répertoriés entre 1650 et 1920. Bon nombre d'entre eux étaient des meuniers. C'est le cas de ceux qui ont vécu à Billé.
Les meuniers portant ce nom ont opéré à Billé de la fin du XVIIème siècle jusqu'au delà de la première moitié du XVIIIème. Guillaume et Jeanne Cocu sont à Billé en 1681 et 1682 et y restèrent probablement jusqu'à leus décès. Trois fils de ce couple, nés approximativement entre 1662 et 1675, étaient tous meuniers. Tous ceux qui vinrent après eux, appartenaient à leurs descendances.
C'est Nicolas qui succédera à ses parents en 1693, année du décès de sa mère.

Gentilhomme

La famille Gentilhomme est celle qui a fourni le plus de meuniers à Billé. La branche la plus remarquable est une succession de Joseph Gentilhomme de père en fils sur cinq générations entre 1749 et 1896, tous meuniers à Guéret et à Mésauboin. Les Gentilhomme ont aussi fait preuve de la plus grande longévité. Ils ont occupé pendant au moins 220 ans l'un ou l'autre des quatre moulins de Billé. Les deux derniers, père et fils, ont continué à exploiter Guéret jusqu'à l'aube du XXème siècle alors que les trois autres moulins étaient à l'arrêt depuis plusieurs décennies.

Guerrand

Plusieurs Guerrand furent meuniers à Billé au cours du XVIIIème siècle. Ils appartenaient tous à la même famille.

Et les autres...

Outre les cinq familles citées, plusieurs autres, très répandues dans la région, apparaissent à Billé à plusiers reprises: les Jolivet, les Lebâcle et les Guénard.

retour
dernière mise à jour de cette page le 23/11/2022 à 20:05:54